Un sexagénaire a été frappé à la sortie d’une synagogue à Paris, Gérald Darmanin dénonce un « acte inqualifiable »

| 2,019


Un sexagénaire sortant d’une synagogue à Paris vendredi, a été frappé et insulté de « sale juif » , a appris, samedi 2 mars, l’Agence France-Presse de sources policières. L’agression a eu lieu vendredi à 17 h 30 rue des Orteaux, dans le 20e arrondissement, ont-elles précisé. Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin a dénoncé sur X une « nouvelle agression antisémite » et un « acte inqualifiable ».

« Selon les premiers éléments, une nouvelle agression antisémite s’est déroulée à Paris hier soir », a-t-il écrit, ajoutant que « tout est mis en œuvre pour retrouver l’auteur de cet acte inqualifiable ».

L’homme « porteur d’une kippa » sortait de la synagogue et a été agressé par un homme qui a pris « la fuite à pied », ont précisé les sources policières. L’auteur « a insulté la victime de “sale juif” tout en lui portant plusieurs coups de poing et de pied », a détaillé l’une d’elles. Les pompiers ont transporté la victime à l’hôpital, a ajouté cette source.

Renforcer la protection de la communauté juive

Face à la hausse des actes antisémites ces derniers, dans le contexte de la guerre entre Israël et le Hamas, le ministre de l’intérieur a demandé aux préfets de renforcer les mesures de protection de la communauté juive, notamment autour des écoles et lieux de cultes, selon une note consultée par l’AFP.

Cette décision est prise « compte tenu du niveau élevé de la menace terroriste, qui continue de peser sur notre pays, et des tensions au Proche-Orient, qui ont connu une brutale augmentation ces derniers jours », y est-il écrit. M. Darmanin y appelle également les préfets à mobiliser « les services de renseignement sur l’évaluation des menaces pour l’ordre public » et de porter une « attention particulière aux éventuelles manifestations à venir ».

Jeudi, une distribution d’aide humanitaire à Gaza a tourné au drame après des tirs israéliens et une bousculade qui ont fait 115 morts, selon le mouvement islamiste palestinien Hamas. La communauté internationale a réclamé une enquête et un cessez-le-feu immédiat dans la guerre déclenchée par l’attaque sanglante menée le 7 octobre dans le sud d’Israël par des commandos du Hamas infiltrés de Gaza.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link